Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

La Muselivre


Liste de textes libres

Blogs Lit

Blogs Non Lit

Pas Blogs

Archives par rubriques

Super I
  • Heileen, de mon faux nom,
  • 25 ans
  • la majorité de mes dents,
  • allergique à l'orthographe (ça va presque mieux en le mentionnant)
  • Le compte à rebours est lancé
  • : allez, soyez sympas, achetez-moi des trucs pour mon anniversaire...
  • Le meilleur du best of the top
  • Mon fil RSS que j'avais oublié de mettre (j'ai quand même déménagé pour ça !)
  • Premiers maux
    --> Comment qu'ça débute (des fois on s'demande)

    Before I speak, can I say one thing? This Is My Voice, Jonathan Penner (incipit, bien sûr)

    L’incipit est en soi une unité indéfinie. Sans délimitation a priori, le segment initial ainsi nommé reçoit, en pratique, une étendue variable. Selon les critères de reconnaissance et les besoins d’analyse, on le fait correspondre aussi bien à quelques mots qu’à plusieurs pages.
    (Construire un monde : les phrases initiales de la " Comédie humaine " de Jean-Daniel Gollut et Joël Zufferey)
    Frontière décisive de l’œuvre, seuil à double sens entre le monde et le texte, instant fatidique de rencontre des désirs de l’écrivain et des attentes du lecteur, l’incipit romanesque – « lieu littéraire par excellence », selon Italo Calvino – est une question cruciale dans la critique contemporaine, dont les contours restent cependant flous en l’absence d’une analyse globale.
    (L'Incipit romanesque, Andrea Del Lungo)
    Qui peut comprendre quelque chose à la douceur s'il n'a jamais penché sa vie, sa vie tout entière, sur la première page d'un livre ? Non, l'unique, la plus douce protection contre toutes les peurs c'est celle-là - un livre qui commence. (Châteaux de la colère,  Alessandro Baricco)

    Saurez-vous reconnaître ces incipits ? J'ai laissé les textes anglais en VO, mais il y aussi un texte tchèque, deux italiens, et un argentin. Solution dans un prochain post.

    1- A l'époque où commence cette histoire, la presse de Stanhope et les rouleaux à distribuer l'encre ne fonctionnaient pas encore dans les petites imprimeries de province.
    2- La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec autant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second
    3 - Bien que son père eût imaginé pour lui un brillant avenir dans l'armée, Hervé Joncour avait fini par gagner sa vie grâce à une profession insolite, à laquelle n 'étaient pas étrangers, par une singulière ironie, des traits à ce point aimables qu'ils trahissaient une vague inflexion féminine.
    4 - C'est chose humaine que d'avoir compassion des affligés  cela sied à tout un chacun, certes, mais ceux-là surtout y sont obligés qui jadis ont eu besoin de réconfort et l'ont trouvé chez quelques-uns ; parmi eux, s'il en fut jamais qui aspirèrent à un tel apaisement, le tinrent pour précieux ou en ressentirent du plaisir, je suis du nombre.
    5 - I can feel the heat closing in, feel them out there making their moves, setting up their devil doll stool pigeons, crooning over my spoon and dropper I throw away at Washington Square Station, vault a turnstile and two flights down the iron stairs, catch an uptown A train ...
    6 - C'est à la conjonction d'un miroir et d'une encyclopédie que je dois la découverte d'Uqbar.
    7 - Mais elle n’avait cessé de croire que son frère Lazare serait là pour les voir arriver, elle et Titi, que Lazare, frère aîné, aurait le bon goût de lui épargner l’attente inquiète et légèrement humiliante parmi la foule de vacanciers que des hôtes rétribués, eux, venaient chercher, surgissant de toutes parts avec leur grand sourire blanc et, aux pieds, leurs claquettes de plastique qui les annonçaient d’un bruit mouillé, et leurs bermudas sans soucis et leurs joyeuses chemisettes ornées d’injonctions humoristiques.
    8 - Far out in the uncharted backwaters of the unfashionable end of the western spiral arm of the Galaxy lies a small unregarded yellow sun.
    9 - À en juger par les quelques portraits conservés au château de Lourps, la famille des Floressas des Esseintes avait été, au temps jadis, composée d'athlétiques soudards, de rébarbatifs reîtres. Serrés, à l'étroit dans leurs vieux cadres qu'ils barraient de leurs fortes épaules, ils alarmaient avec leurs yeux fixes, leurs moustaches en yatagans, leur poitrine dont l'arc bombé remplissait l'énorme coquille des cuirasses.
    10 - Dans une de ces planètes qui tournent autour de l'étoile nommée Sirius, il y avait un jeune homme de beaucoup d'esprit, que j'ai eu l'honneur de connaître dans le dernier voyage qu'il fit sur notre petite fourmilière; il s'appelait Micromégas, nom qui convient fort à tous les grands.
    11 - Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d'une obscurité et d'une épaisseur d'encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit, à travers les champs de betteraves. 12 - Il y a quelques jours, étant de passage à Nantes, au retour d'une excursion à Belle-Île, j'ai lu, dans un journal de Paris, que j'allais publier un livre formé de plusieurs nouvelles dont une, la dernière, était intitulée « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».
    13 - Quelqu'un avait dû calomnier Joseph K. car, sans avoir rien fait de mal, il fût arrêté un matin.
    14 - The story had held us, round the fire, sufficiently breathless, but except the obvious remark that it was gruesome, as, on Christmas Eve in an old house, a strange tale should essentially be, I remember no comment uttered till somebody happened to say that it was the only case he had met in which such a visitation had fallen on a child.
    15 - " PAN !... PAN !... " [Aha ! Je vous jure que c'est le vrai début d'un livre d'un très célèbre auteur français !]

    Ecrit par Heileen, à 13:37 dans la rubrique "Incipit".

    Commentaires :

      pgallot
    pgallot
    17-12-03
    à 19:43

    Numero 8...

    Est-ce le debut de 'Hitchhiker's guide to the Galaxy' par Douglas Adams ?

      IokanaaN
    IokanaaN
    17-12-03
    à 20:31

    Re: Numero 8...

    Oui, ce sont bien les premiers mots d'HHGTTG pour la (8). Pour la (6), il s'agit de "Tlön Uqbar Orbis Tertius", nouvelle qui commence Fictions de Borges (voilà pour l'argentin donc). La (10) est tirée de Micromégas de Voltaire, mais ce n'était pas bien dur de trouver. La (13) est du Procès de Kafka. Et la (5) ouvre _Le festin nu_ de Burroughs Et à chaud, voilà tout ce que j'ai trouvé :(

    Pour le reste, l'ami google nous dit (1) _Les illusions perdues_ de Balzac, (2) _La princess de Clèves_ de Mme de la Fayette, (3) _Soie_ de Baricco, (4) ???, (7) Rosie Carpe de Marie N'Diaye, (9) _A Rebours_ de Huysmann, (11) _Germinal_ de Zola, (12) _Jaune Bleu Blanc_ de Valery Larbaud, (13) _Le trou d'écrou_ d'Henri James (14) euh... _Hamlet Pan Pan Pan!_ de Christophe Nicolas ?

    Dans ma liste de livres à lire se trouvent Soie, A Rebours et Le trou d'écrou...

      linkback
    linkback
    19-12-03
    à 07:17

    Lien croisé

    IokanaaN - Blog: Incipio : " En plus d'être un tricheur, je suis un voleur d'idée : reconnaitrez vous les incipits suivants ?"

      Thomas
    19-12-03
    à 07:21

    Collection

    Je n'en ai trouvé aucun !
    Petite collection, au passage :-) .

      linkback
    linkback
    19-12-03
    à 09:39

    Lien croisé

    IokanaaN - Blog francophone d'un spectateur holistique. : "En plus d'être un tricheur, je suis un voleur d'idée : reconnaitrez vous les incipits suivants ?"

      Anonyme
    15-09-04
    à 16:36

    Lien croisé

    b-Iok : Incipio : " En plus d'être un tricheur, je suis un voleur d'idée : reconnaitrez vous les incipits suivants ?"



    Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom